Voir le profil

La course pour remplacer le bottin haïtien

Permettre le support des entreprises de la communauté haïtienne et de la communauté noire avec un rép
La course pour remplacer le bottin haïtien
Par Jude Pierre • Numéro #2 • Consulter en ligne
Permettre le support des entreprises de la communauté haïtienne et de la communauté noire avec un répertoire.

Selon le Registraire des entreprises du Québec (REQ), le bottin haïtien a été créé le 27 octobre 1997. Cette organisation est un répertoire d’entreprises de la communauté haïtienne à Montréal. Un entrepreneur peut afficher son entreprise gratuitement dans le bottin ou payer pour faciliter un contact direct avec un client potentiel. Durant les dernières années, le bottin haïtien organise l’événement : La journée de la cuisine haïtienne. Rejoignant près de 800 participants, cet événement a été créé pour faciliter la découverte et l’appréciation de la cuisine haïtienne. Pourquoi je vous parle de cela? Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais que vous reteniez ceci : rien de nouveau sous le soleil

Rien de nouveau dans la communauté haïtienne
La pandémie liée à la COVID-19 a démontré le besoin de supporter le commerce et l’achat local au Québec. La première initiative lancée a été le panier bleu pour favoriser les produits et les entreprises d’ici. Ensuite, une version du panier bleu a été créée dans la communauté haïtienne et la communauté noire. La plateforme UP (S’Unir et Prospérer) veut rapprocher les consommateurs noirs et les entreprises de la communauté à l’aide d’une application web. En gros, l’objectif est d’augmenter la durée de circulation du dollar au sein de la communauté noire au-delà de 6 heures. Durant les derniers jours, l’application a reçu une grande visibilité. En pensant au Bottin Haïtien, je me demande pourquoi ne pas avoir initié une collaboration entre le répertoire de 23 ans et l’application web. Doit-on toujours repartir de zéro? 

Plein d’autres initiatives ont été lancées
Voici d’autres initiatives autour de l’achat local dans la communauté haïtienne : 
  • L’application web GO GRIO, une carte digitale qui répertorie plus de 150 restaurants haïtiens dans le Grand Montréal.
  • Acheter local, c’est aussi appuyer la diversité montréalaise. Une initiative de Concertation Montréal
  • La plateforme Inter Entreprises Montréal, une initiative du Regroupement des Jeunes Chambres de Commerce du Québec (RJCCQ), encourage le  partage d’idées, de contacts et de solutions entre entrepreneurs dans le but d’engendrer des occasions d’affaires.

Une application web est-elle la solution ? 
Ayant entendu plusieurs pitchs de lancement d’entreprises à la Jeune Chambre de Commerce Haïtienne, certains entrepreneurs trouvent plus de satisfaction à créer une application plutôt que de résoudre un problème spécifique. Dans l’optique  d’offrir  un support aux entrepreneurs noirs, le groupe facebook BLACK MTL - Building Our Community répond aux problèmes sans la création d’une application. Cela prouve que tout problème ne nécessite pas une application pour le résoudre. L’objectif du groupe est de créer un espace mettant en valeur les commerces/entreprises noires… En faisant partie de ce groupe de 33000 membres, je suis témoin du volume élevé de recommandations d’entreprises de la communauté. 

Vers une actualisation numérique
En somme, dans un contexte économique incertain, rappelons que nous demeurons dans une ère où le numérique fait partie intégrante du quotidien des consommateurs. La technologie présente donc des avantages indéniables. Ainsi, à l’aide d’une application web, un répertoire d'entreprises peut par exemple fournir un service professionnel à l’aide d’une interface conviviale,  tout en assurant une présence numérique de qualité. Toutefois, le recours systématique aux applications web ne peut constituer une solution de substitution.
Émancipation économique communauté Haïtienne | JCCH Podcast - JCCH
Entreprises déconfinées
Avez-vous aimé ce numéro ?
Jude Pierre

Encourageons les projets d'entrepreneurship

Si vous ne voulez plus recevoir les prochaines mises à jour, vous pouvez vous désabonner ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue